Ville de Bischheim

 
 
Vous êtes ici  : Le musée juif Figures juives de Bischheim
 
 

Figures juives de Bischheim

Envoyer Imprimer PDF

Cerf BerrCerf Berr

L'une des figures les plus marquantes de la communauté juive de Bischheim fut sans doute Cerf-Berr.

Né à Medelsheim en 1726, il s'installe bientôt à Bischheim, où il rencontre sa femme Jüdel Weil, fille du rabbin du village. Choisi par le duc de Choiseul pour assurer la fourniture de l'armée française pendant la Guerre de Sept Ans, il sera à ce titre le premier Juif autorisé à résider à Strasbourg avant l'abolition du décrêt de bannissement en 1791.

Nommé « Syndic de la Nation Juive en Alsace », il pourra, de par sa position, intervenir auprès de personnes influentes pour améliorer la condition économique, sociale et politique de ses coreligionnaires. Avant de s'éteindre en 1794, il dotera également la communauté juive de Bischheim d'institutions charitables, d'écoles et d'une synagogue.


David SintzheimDavid Sintzheim

David Sintzheim naît à Trèves en 1745. Formé par son père, rabbin à Niedernai, il fait des études talmudiques de très haut niveau. En 1786, il prend la tête de la toute nouvelle yeshivah fondée par son beau-frère, Cerf Beer, à Bischheim, avant d'être nommé rabbin à Strasbourg en 1792.

La condition politique des juifs est au centre de ses préoccupations : délégué de l'Alsace auprès de l'Assemblée nationale constituante en août 1789 afin de réclamer l'émancipation des juifs de l'Est, il demande la protection de l'Assemblée nationale et proteste contre les exactions commises en juillet 1789 en Alsace et en Lorraine. C'est précédé d'une réputation d'érudit et d'homme engagé qu'il arrive à Paris pour siéger à l'Assemblée des notables. Nommé président du Grand Sanhédrin, il deviendra le grand rabbin du Consistoire central des israélites en 1808. pdf Voir sa biographie complète.

Abraham DeutschAbraham Deutsch

Originaire de Mulhouse, où il naît en 1912, Abraham Deutsch devient rabbin de Bischheim à 24 ans. Remarquable pédagogue, il publie un « Manuel d'Instruction Religieuse » en 1938 et lance les premières colonies de vacances juives.

Très actif pendant la seconde guerre mondiale, il met en place les structures nécessaires à la vie religieuse (offices, enseignement, abattage rituel, etc...) pour la communauté israélite évacuée dans le Limousin. Arrêté et torturé par la Gestapo, il n'échappera que de peu à la déportation.

Nommé Grand Rabbin de Strasbourg à l'issue de la guerre, Abraham Deutsch s'attèle aux nombreux chantiers de reconstruction auxquels doit faire face la communauté : aménagement d'une synagogue provisoire, remise en route des institutions, construction de la nouvelle synagogue... En 1945, il crée le Foyer des Enfants de Déportés et l'Ecole Aquiba.

A sa retraite, il réalise son rêve et s'installe en Israël, où il s'éteint en 1992 à l'âge de 80 ans.

Emile Waldteufel

Pour une biographie d'Emile Waldteufel et divers renseignements sur son oeuvre, voir la rubrique consacrée à l'artiste.
 
 
 
 

Accès direct

bt-droits-demarchesbt-agendaContact